A propos de « Neuf parfaits étrangers » (2020 - Français) ajouté par CC.RIDER le 2 juil. 2020    

Auteur(s)

Fait partie de la saga Attacher à une saga

Ce livre n'est associé à aucune saga.

Étiquettes

Roman

Résumés  

Aucun résumé n'est disponible pour ce livre.

Derniers sujets sur le forum

Aucun sujet.

Critiques  

Par CC.RIDER  le 2 juil. 2020

Au plus profond du bush australien, Tranquillum House accueille un groupe pour un stage de retour au bien-être assez particulier. Les participants sont au nombre de neuf : Frances, auteure de roman à l’eau de rose en perte de vitesse, Ben et Jessica, deux gagnants au Loto, Napoleon, Heather et Zoé, famille d’enseignants ne se remettant pas de la perte de Zach, jumeau de Zoé, Tony, ancienne gloire du foot, Carmel, mère de quatre filles et Lars, avocat de renom. L’endroit, magnifique au demeurant, est tenu par Masha, émigrée russe, ancienne manager et rescapée d’une expérience de mort imminente. Prévu comme devant se dérouler sous les meilleurs auspices, ce séjour s’annonce plutôt bizarre dès le début : le domaine entouré de barbelés est clos par un énorme portail fermé à double tour et l’interphone ne fonctionne pas…

« Neuf parfaits étrangers » est un roman psychologique d’une grande finesse doublée d’un certain humour. Les personnages sont tous aussi intéressants qu’attachants car parfaitement pétris d’humanité. En dépit de quelques lourdeurs et redites, le style est fluide et agréable. L’intrigue est assez simple mais non simpliste. Tout le déroulé de ce stage mal barré dès le début puis finissant en apothéose est assez prévisible. Les derniers développements frisent légèrement l’invraisemblance. De même, la relative démence de Masha reste acceptable et compréhensible. Toute cette histoire repose en effet sur sa personnalité. Liane Moriarty a eu l’intelligence de ne pas trop en rajouter dans le « borderline », ce qui rend son ouvrage plaisant sans tomber dans la lourdeur de la caricature ou du pastiche grossier. Elle reste dans un humour léger voire sous-entendu quand elle se moque de ce genre de stages de ressourcement, d’amaigrissement ou de remise en forme dans lesquels les organisateurs usent de tous moyens (silence, jeûne, privation d’écrans) et même des moins conventionnels pour déstabiliser leurs patients/cobayes. Un bon moment de lecture.

Notes

Moyenne

Dernières notes: