A propos de « Contes, anecdotes et récits canadiens » (1910 - Français) ajouté par CC.RIDER le 27 mai 2019    

Auteur(s)

Fait partie de la saga Attacher à une saga

Ce livre n'est associé à aucune saga.

Étiquettes

Recueil de nouvelles

Résumés  

Aucun résumé n'est disponible pour ce livre.

Derniers sujets sur le forum

Aucun sujet.

Critiques  

Par CC.RIDER  le 27 mai 2019

Baptiste doit aller à Montréal, mais sa culotte est percée. Sa femme n’a pas d’aiguille pour la recoudre et lui ne veut pas dépenser son dernier billet. Il propose un troc à Joe Ladébauche du magasin général… L’incinération d’un ancien prend un temps fou. Normal, c’était un dur à cuire de son vivant… Un homard vivant de belle taille se retrouve dans le lit d’un Français agaçant de prétention… Une route qui ne va nulle part, c’est du moins l’avis d’un ancien du pays… Un maquignon plutôt malhonnête propose au curé du village du bois coupé dans une parcelle appartenant à ce dernier… Pour renouveler son cheptel en train de dégénérer, un éleveur se met en quête d’un petit taureau bien fringant… Une explication particulièrement savoureuse du principe de la téléphonie… Joseph ne paie jamais son pain chez le boulanger. Il le troque contre du beurre qu’il fabrique lui-même…

« Contes, anecdotes et récits canadiens » est un recueil d’une vingtaine de textes de diverses longueurs et natures. Cela va de la blagounette mignonnette à la saynète amusante en passant par l’historiette cocasse. Toutes illustrant la mentalité rieuse, moqueuse et bon enfant des Canadiens francophones. Le lecteur sourit souvent, rit même quelquefois de cet humour un peu particulier. Littérairement, ces textes ne sont pas d’un niveau très élevé. On ne trouvera aucune véritable nouvelle bien construite dans toutes ces histoires, mais on aura certainement un grand plaisir à les découvrir dans leur naïveté et leur joie de vivre si communicative. Il est précisé dans le titre que c’est écrit « dans la langue du terroir ». Pas de souci, tout est parfaitement compréhensible à un ou deux mots près. Précision pour les « non english speaking » : aucune des parties écrites en anglais n’est traduite. Datant de 1910, ce recueil tout à fait distrayant est en libre accès sur la plateforme www gutenberg.net.

Notes

Moyenne

Dernières notes: