A propos de Eugène Le roy (1836 - 1907) ajouté par loup le 18 juil. 2008   

Aussi connu comme...

Aucun alias n'est connu pour cet auteur.

Étiquettes

Historique (1), Roman (1)

Derniers sujets sur le forum

Aucun sujet.

Biographie

Par affinibook le 27 oct. 2010

Eugène Le Roy naît le 29 novembre 1836 au château d’Hautefort, d’un père breton et d’une mère normande au service du baron et de la baronne de Damas.

A une époque où la majorité des enfants demeurent analphabètes il fréquente l’école rurale d'Hautefort puis l'École des Frères à Périgueux.

En 1851 il refuse le séminaire et se retrouve commis épicier à Paris où il fréquente des artisans socialistes. Engagé dans un régiment de Chasseurs à cheval, en 1854 il participe aux campagnes d'Algérie puis d'Italie. Cassé de son grade de brigadier pour indiscipline, il démissionne au bout de 5 ans.

En 1860 il est reçu au concours des Contributions directes et devient aide percepteur à Périgueux puis percepteur à Tocane de 1863 à 1868. Il est ensuite nommé à Domme.

En octobre 1870 après la débâcle du Second Empire, il s'engage dans les Francs-tireurs pour combattre l'envahisseur prussien pendant la guerre franco-allemande. Une fois la défaite française définitive, il est nommé percepteur à Jumilhac-le Grand où il rencontre sa future femme. En 1873 il est nommé percepteur à Montignac.

En 1877, il épouse civilement sa compagne, dont il a déjà un fils de trois ans, reconnu lors de sa naissance. Son non-conformisme entraîne sa révocation. Il obtiendra difficilement sa réintégration l'année suivante. Bientôt, il consacrera la majeure partie de ses loisirs à l'écriture, utilisant les matériaux emmagasinés pendant toute son existence.

De 1892 à 1901 il achève sa carrière de percepteur à Hautefort.

Il s’installe à Montignac pour sa retraite; devient parrain et créateur de l’emblème de la société félibréenne "Lou Bournat doù Périgord" lors de sa fondation fin 1901-début1902 ; il fait partie du premier conseil d’administration, mais démissionne en 1903 à la suite d’une manifestation religieuse ayant marqué la première félibrée.

En 1905, il refuse la légion d’honneur.

Eugène Le Roy achève sa vie le 6 mai 1907 à Montignac où il est inhumé civilement.

Bibliographie


Vous n'avez pas trouvé le livre que vous cherchiez pour cet auteur ? Affinibook vous invite à vous connecter pour pouvoir l'ajouter