A propos de Richard Matheson (1926) ajouté par Kronstadt le 10 mai 2008   

Aussi connu comme...

Aucun alias n'est connu pour cet auteur.

Étiquettes

Horreur (2), Roman (1), Science-fiction (3)

Derniers articles

Le blog de l'auteur n'est pas défini.

Auteurs proches

Dino Buzzati, Umberto Eco, Robert Charles Wilson, Orson Scott Card, Gilbert Sinoué

Derniers sujets sur le forum

Aucun sujet.

Biographie

Par castaway le 3 juil. 2009

Richard Matheson est né le 20 février 1926 à Allendale (New Jersey, États-Unis).

Il suit des études de journalisme à l'Université du Missouri mais se consacre très tôt à la littérature. En 1950, âgé de 24 ans, il publie sa première nouvelle, "Born of Man and Wowan" (un temps traduit par "Né de l'Homme et de la Femme" puis par "Journal d'un Monstre"). Ce texte original et novateur en forme de journal intime qui raconte à la première personne comment un enfant en vient à haïr profondément ses parents, devient d'emblée un succès de librairie. Richard Matheson continue alors de publier un grand nombre de nouvelles sur des thèmes proches, entre Science-Fiction, Polar, Fantastique et Horreur.

Il s'impose réellement au milieu des années '50, après le polar "Jour de fureur" (1953), en publiant coup sur coup deux romans fantastiques qui sont aujourd'hui devenus des classiques du genre et ont marqué les grands auteurs des générations suivantes comme Stephen King ou Dean Koontz.

Le premier, "I am Legend" ("Je suis une légende"), publié en 1954, relate la difficile survie dans une cité apocalytique de Robert Neville, dernier homme "normal" vivant sur terre après une épidémie qui a transformé les êtres humains en vampires. Puissante et horrifiante allégorie sur l'humanité, cette histoire-culte, déjà transposée au cinéma à trois reprises en 1964 et 1971, et finalement en 2008 dans une nouvelle adaptation de Francis Lawrence, avec Will Smith dans le rôle principal.

Le second roman, "The Shrinking Man" ("L'Homme qui rétrécit"), sorti en 1956, confronte lui aussi un homme isolé à une terrifiante fatalité. Scott Carey, victime d'un nuage radioactif, voit en effet son corps rétrécir de jour en jour, jusqu'à ce que tous les êtres vivants, ses proches humains et les animaux même les plus petits comme les fourmis, deviennent pour lui de redoutables prédateurs. Richard Matheson a lui-même co-signé une adaptation pour le grand écran, réalisée par Jack Arnold en 1957. Un remake par Keenen Ivory Wayans, avec Eddie Murphy, a est annoncé en 2008.

Entre la sortie de "Je suis une légende" et de "L'Homme qui rétrécit", il publie en 1955 un roman au style tout aussi efficace, "Someone is Bleeding" ("Les Seins de glace"), qui relève lui plus du Polar.

"De la part des copains", sorti en 1960, est également un étrange polar teinté de fantastique. Mais quel que soit le genre abordé et même si les intrigues sont parfois relativement simples, Richard Matheson plonge toujours son lecteur dans un univers de peurs ancestrales: la folie, l'effroi, la solitude, l'abandon, la mort,...

Dans les années '60, Richard Matheson se tourne vers l'écriture de scénarios pour le cinéma et la télévision. Outre l'adaptation de ses propres oeuvres, il travaille notamment sur les séries "The Twilight Zone" (en France : "La Quatrième Dimension") et "Star Trek" ainsi que sur l'adaptation des contes d'Edgar Poe par Roger Corman: "La Chute de la Maison Husher" (1960), "Le puits et le pendule" (1961) et "Le Corbeau" (1963). Il est aussi le scénariste de "Duel", film qui lancera la carrière de Steven Spielberg en 1971, des "Chroniques Martiennes" (1980) de Ray Bradburry et du troisième volet des "Dents de la mer" (1983).

Parmi ses romans des années '70, moins inspirés que ceux de la décennie précédente, citons notamment "La maison des damnés" (1971), "Le jeune homme", "La mort et le temps" (1975) et "Au-delà de nos rêves" (1978). Après une interruption d'une dizaine d'années, il publiera également "Journal des années de poudre" (1991), "À sept pas de Minuit" (1993) et "La traque" (2002).

Parallèlement à ses romans et ses scénarios, et jusqu'aux années 2000, Richard Matheson publie de nombreuses nouvelles -- environ 120 au total -- rassemblées dans plusieurs recueils (Derrière l'écran, La poupée à tout faire, Au bord du précipice, Miasmes de mort, Une aiguille en plein coeur, etc). Les meilleures ont été traduites en français et réunies en trois volumes sous la direction de Jacques Chambon aux éditions J'ai Lu: Richard Matheson Nouvelles, tome 1, 1950-1953, Nouvelles, tome 2, 1953-1959 et Nouvelles, tome 3, 1959-2003. Une compilation de quatre romans (Je suis une Légende, Le Jeune Homme, la mort et le temps, Otage de la nuit et À sept pas de minuit) se trouve sous le titre Légendes de la Nuit aux éditions Omnibus.

Richard Matheson a reçu pour son oeuvre de nombreuses prix littéraires et cinématographiques, dont entre autres les Prix Hugo, World Fantasy et Bram Stoker. Son fils, Richard Christian Matheson, est lui aussi écrivain.

d'après la bio de Noël Blandin, du mardi 18 décembre 2007.

Bibliographie


Vous n'avez pas trouvé le livre que vous cherchiez pour cet auteur ? Affinibook vous invite à vous connecter pour pouvoir l'ajouter